vendredi 20 juin 2008

Paf le tag 2

Jérome Bosch, La tentation de Saint-Antoine, vers 1508

Ils sont beaux, ils sont frais mes tags...


C'est à Hélène que je répondrai aujourd'hui du tag au tag. En allant faire un tour sur d'autres blogs, j'ai découvert que Gaël, également tout tagué, venait de s'atteler à la tâche qui m'incombe : écrire 5 contradictions.


1- J'ai un blog alors que je n'ai rien à dire. La première fois que j'ai osé révéler à une collègue que j'avais un blog, elle m'a aussitôt demandé sur quoi. "Euh, sur rien." Fin de la conversation.


2- Je trouve que vivre à Paris est une aberration mais j'y achète un appart. Une qualité de vie qui n'augmente que lorque l'on passe à côté d'un monument, des loyers himalayens, un appartement qui ne fait qu'un avec le palier, 3/4 d'heure de déplacement anaérobie pour aller voir quelqu'un qui "habite aussi à Paris", passer à l'improviste = déranger, etc. Cependant je suis située à un point géostratégique où mes amis de toutes parts ont forcément une correspondance un jour. C'est décidé, je pose mes bagages ici, ne serait-ce que par amour pour la conciergerie, ce château cornu qui se prélasse au bord de la Seine.


3- J'aime les gens mais je suis atteinte de phobie sociale galopante. Quelqu'un arrive et me voilà transposée dans mon pire cauchemar. "Laissez-moi !" ai-je envie d'hurler en me débattant. En général je dis plutôt bonjour en souriant et après ça se passe bien.


4- Mon corps est une contradiction à lui tout seul : ma bouche et mon estomac sont en guerre. Ils ne s'écoutent pas. Je leur dis souvent qu'ils pourraient se téléphoner de temps en temps via oesophage. Mais bouche gourmande n'a point d'oreille : moins mon estomac a faim et plus ma bouche réclame du chocolat.


5- Je pense que notre système politique est trop perverti pour qu'il en ressorte quelque chose de bon mais je continue à voter. Nos représentants du peuple (merci monsieur Poireau) ne représentent qu'eux-même et leur clique de puissants. Ils ne sont qu'avides du pouvoir que leur confère leur position. Quand j'y pense, je vire facilement anarchiste mais je ne veux pas arrêter de voter. Il ne manquerait plus que je rate les rares occasions que j'ai de l'ouvrir.


(Et maintenant, euuuh, question de tagueuse débutante : chui obligée de taguer 5 personnes ? )
Mise à jour du 22 juin, après la réponse d'Hélène "Tu n'es pas obligée de taguer à ton tour". Bon, d'accord. Et paf je tague quand même: Amapola77, So dilettante, Nataloup, May Nat, monsieur Kaplan.

14 commentaires:

Gaël a dit…

t'es pas obligée de taguer à ton tours, mais ça permet à tes lect(eu)rices de découvrir d'autres blogs

bon courage pour ton installation parisienne alors !

helene a dit…

Guten TAG !
nan tu n'es pas obligée de tagguer 5 personnes...
sympas les contradictions (j'adore le problème de communication entre ta bouche et ton estomac !)

Marie-Georges Profonde a dit…

Merci pour ces précisions !Je vais taguer quelques blogueuses alors...
Gaël : du courage, oui... Merci !
Hélène : Pas forcément 5 ? Ca tombe bien parce que je comptais taguer Pépite mais d'autres ont eu l'idée avant moi !

Anonyme a dit…

Pas facile ce tague! ça me rappelle une poésie de François Villon : "je meurs de soif à côté d'une fontaine" (euh... de mémoire), la contradiction était le thème d'un concours poétique qu'il gagna bien sûr!
Amapola77

Monsieur Kaplan a dit…

Chère MGP,

Comment fait-on pour le mariage ?
Etes-vous libre samedi prochain ? Si oui, je réserve la mairie et l'église, et je fais une compil' de tous mes titres de Georgius pour la fête du soir.

Bien à vous et à bientôt :)

Marie-Georges Profonde a dit…

Amapola77 : jolie citation. Tiens, tiens, je cherche justement des blogueurs à taguer ;)

Monsieur Kaplan : j'apporterai également mon double CD de Georgius. Allons-y pour samedi prochain. (Je ne suis pas très église, à moins bien sûr d'une entrée solennelle sur l'air de la route de Pen-Zac.)

Monsieur Poireau a dit…

Ah oui, c'est vrai j'ai été tagué à ce même propos par Nicolas !
Ma principale contradiction étant que tout en adorant les relations humaines, je n'en fais toujours qu'à ma tête ! :-))))

[Merci pour le lien !!!].

mademoiselle ciguë a dit…

Dommage que Sarkozy n'ai pas de blog... j'aurais aimé le taguer sur un si beau thème...

Marie-Georges Profonde a dit…

[De rien, monsieur Poireau] Il semble que ce tag ait fait le tour de la blogosphère...
Mademoiselle Ciguë : Bonne idée ! Nous serions plus d'un à attendre ses réponses, même si nous pourrions lui en fournir une pelletée...

So dilettante a dit…

ah mouai...je vois le genre... bon au moins tu m'auras appris qq chose Merie-Georges car j'ai toujours cru que tagger c'était mettre des noms sur des photos. By the way, tu n'irais pas à la soirée wifilles demaind des fois ? ce serait l'occas de se croiser... bon je file je vais me coller à ton tag...

Marie-Georges Profonde a dit…

Chouette, So dilettante s'y colle ! Pour la soirée wiifille, je ne suis pas au courant. Sans doute qu'on me réserve un carton d'entrée pour la suivante, la wiieillefilles party.

So dilettante a dit…

c'est sur inscription et ça sent la mise en présence de marques à plein nez... ne soyons pas dupes camarades. par contre c'est dans un loft à bastille et pour différntes raisons j'y ferai un saut.... juste in case : http://www.wifilles.com/invitation/

Marie-Georges Profonde a dit…

Merci pour le lien ! Demain à ces heures ça ne m'arrange pas en fait, on se croisera ptet à une autre wi-wi party qui sait. Tu nous raconteras sur ton blog dis ? Il existe donc des réunions de geekettes avec distribution massive d'huiles de massage... Je vais me coucher moins bête ce soir.

Anonyme a dit…

Moi je suis pas d'accord pour que tu poses tes valises à paris ou alors pas longtemps. Je ne désespère toujours pas de pouvoir un jour (re)passer à l'improviste (eh oui ça se fait parfois hors de Paris même si du coté de Nantes c'est assez prohibé aussi)pour un sencha...
Bisous ma belle